lundi 13 juillet 2015

Le Sphinx - Recueil (version numérique)


Version numérique du recueil du Sphinx, mise en page identique de la version papier.

Pdf au format texte :
Lien de téléchargement.

Étant donné le format il est plus agréable à consulter en double page.

Pour faciliter la consultation, les liens internes au recueil sont dynamiques, il suffit de cliquer sur les numéros de page soulignés, en bleu (les lecteurs de pdf usuels comportent des boutons de navigation permettant de revenir ensuite sur la page d’origine). Cette fonctionnalité a aussi été ajoutée pour la version numérique de L’Archéomètre.



Errata (premiers exemplaires : livres imprimés avant le 03/01/2016)

Les livres imprimés après cette date sont corrigés.


Les morceaux qui manquaient sont surlignés en vert, ceux qui étaient en trop en rouge.

P. 35, l. 11 : L’organe officiel des Bnaï B’rith
P. 286, l. 15 : « L’homme historique, Jésus, que la théologie croyaiscroyait sans
P. 364, l. 12 : d’infinitésimales parcelles elet les émanations continues
P. 687, note : Non signéSigné La Rédaction.


16 commentaires:

  1. Merci beaucoup ! "Le sphynx" c'était son côté maçonnique ?

    Tu prépare quoi pour le prochain? "initiation et réalisation spirituelle" et "études sur l'hindouisme" sont introuvable sur le net...

    RépondreSupprimer
  2. De rien.

    Il ne me semble pas, l'aspect maçonnique a aussi bien été abordé par le Sphinx que par Palingénius, et également sous la signature René Guénon.

    Etudes sur l'Hindouisme.

    RépondreSupprimer
  3. tu as une idée de ce que peuvent représenter les différentes entités de ses pseudonymes?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que c'est par les types différents de publics auxquelles elles s'adressaient qu'on peut les distinguer. Par exemple, des traditionalistes pour la France Antimaçonnique, ou des néo-spiritualistes/occultistes pour la Gnose. C'est pas pour systématiser bien sûr, et c'est juste mon avis, à ma connaissance René Guénon n'a pas tenu à s'étendre sur ça.

      Supprimer
  4. Bonjour,

    Guénon n'a-t-il pas publié, dans "La France Antimaçonnique", des articles sur le protestantisme et le communisme en Chine? Il me semble avoir lu ça autrefois dans un livre de Bruno Hapel.

    Merci et bon courage.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,

    Pas à ma connaissance. Enfin c'est peut-être un article de Palingénius, qui a aussi écrit dans la France Antimaconnique. Mais je ne connais pas un tel article.

    Merci à vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne s'agirait-il pas plutôt d'articles anonymes? Peut-être ceux dont il est question dans la première note de "Réflexions à propos du "pouvoir occulte":

      "Voir, dans la France Antimaçonnique, Sun Yat Sen contre Yuan Shi Kaï (27ème année, n° 37, pp. 440-441), et Le Protestantisme et la Révolution (28ème année, n° 1, pp. 11-12)."

      Je me renseignerai à l'occasion.

      Encore merci.

      Supprimer
    2. Sauf erreur ça correspond au 14 août 1913 et au 1er janvier 1914. J'ai regardé dans la bibliographie établie par Accart dans "Le renversement des Clartés", et ces articles ne sont pas indiqués pour ces dates (j'ai regardé aussi dans l'ensemble des articles avant 1915, et ils n'y sont pas), donc en effet, ce sont peut-être des articles anonymes, peut-être écrits par Guénon sans que ce soit possible de le vérifier, ou alors des articles de collaborateurs de Guénon, signés ou non, peut-être Matgioi par exemple, qui a abordé beaucoup de sujets touchant à la Chine.

      Supprimer
  6. J'ai demandé à quelqu'un qui possède le livre de Bruno Hapel ("René Guénon et le Roi du monde") dans lequel se trouve la liste des textes de Guénon parus dans "La France Antimaçonnique". Cette liste est assez longue, mais peut-être vaut-il la peine de la lire. Apparemment, les deux articles en questions sont parus le 11 septembre 1913 et le 1er janvier 1914. Ils sont non signés, mais, d'après Bruno Hapel, probablement de la main de Guénon, le premier en tout cas. L'autre est une "simple reproduction d'un article de "La Bataille" (27 déc. 1913), avec un commentaire qui fait référence à l'article "Chine, Sun Yat Sen contre Yuan Shi Kaï".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, je n'ai pas encore lu ce livre, en effet je ne connaissais pas une liste aussi détaillée, qui comprend aussi les articles non attribués à Guénon.

      Ça m'ennuie parce que certains détails sont différents de la liste d'Accart, ainsi que de ce qui est donné dans la reparution dans les ET, pour l'article sur l'Inde. il y a 3 versions différentes, c'est assez agaçant:

      Michel Valsan:
      31/07 et 11/12: Les influences modernistes dans l'Inde (réédité sous la signature René Guénon! ...)

      Xavier Accart:
      31/07 Les sociétés initiatiques modernes dans l'Inde
      04/12: Le Brahma-Samâj

      Bruno Hapel:
      11/12: Inde, le Brahma-Samâj, l'Arya-Samâj (précise en note que Valsan a changé de titre et a supprimé des notes dans sa réédition)

      Je n'ai eu accès qu'à des photocopies de la revue, au pages qui concernent le Sphinx, je ne peux donc pas vérifier à l'heure actuelle...

      Supprimer
  7. Bonjour,
    Savez-vous si l'on peut avoir accès aux textes publiés sous les signatures "Agnostus" et "Ignitus" ?
    Très cordialement
    M.Defoy

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour,

    Je ne sais pas du tout, je n'y ai pas accès en tout cas.

    Très cordialement.

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour, Connaissez vous le livre "l'énigme rené guénon et les supérieurs inconnus". J'en ai lu une dizaine de pages dernièrement et franchement je n'y ai pas compris grand chose. Il me semble que l'auteur essaye de nous faire comprendre que d'après de confidences de personnes ayant rencontré Guénon, Guénon pratiquait le spiritisme suite à des faits s'étant produit dans son enfance et il nous explique que ses parents ayant perdu un proche ont essayé via le spiritisme de dialoguer avec les defunts. Guénon en aurait gardé une relation avec des entités spirituelles.... Le livre ne me semble pas vraiment convaincant, surtout qu'il semblerait que l'auteur ne maitrise pas tous les concepts traités par Guénon notamment ceux en relation avec la tradition islamique. cependant, ce livre m'a permis de prendre connaissance de cette "affaire" de supérieurs inconnus et j'aimerais savoir ce que Guénon en a dit, ou mieux m'expliquer ce que vous en savez si vous en savez ? Merci bien.

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour, oui je le connais mais je l'ai juste survolé, je l'ai sous la main en ce moment, je vais peut-être le lire en entier un de ces jours. C'est un travail à charge contre Guénon, ça ne m'étonne pas que l'auteur essaie de ramener tout ce qu'il peut pour ça, y compris les ragots les plus ridicules, ce qui est plus facile que de s'en prendre directement aux idées elles-mêmes. Concernant les écrits où sont abordés les supérieurs inconnus, vous avez deux choses, d'abord le recueil de cette page, et l’œuvre de Guénon en elle-même. Il y a les véritables supérieurs inconnus, qui sont des initiés de haut rang qui dirigent invisiblement les organisations initiatiques, que Guénon décrit dans Aperçus sur l’Initiation, chapitre X – Des centres initiatiques, dont j'ai reproduit un extrait vers la fin du 2) sur cette page :
    http://oeuvre-de-rene-guenon.blogspot.fr/2011/07/les-positions-pseudo-guenoniennes-de_12.html

    Et il y a leur contrefaçon, les contre-initiés. Le Sphinx emploi le terme de façon moins précise que Guénon, pour désigner à la fois ce que ce terme désigne légitimement, et leur contrefaçon, en tout cas c'est ce que j'ai déduit de cette suite d'articles dans la FAM (en prenant pour référence l’œuvre mature signée Guénon pour aborder les travaux de jeunesse sous les autres signatures).

    Je ne vois pas le moindre rapport avec des histoires de spiritisme et de famille de Guénon ou je ne sais quoi, si vous voulez explorer ce sujet des supérieurs inconnus, ce que je vous conseille c'est de lire Aperçus sur l'Initiation et le recueil de cette page, pour voir ce que Guénon en dit, sous les deux signatures.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette reponse expresse ! Bon ben en gros si le livre coute 125euros c'est juste pour faire le buzz quoi... L'éditeur écrit même que si quelqu'un veut contredire l'auteur du livre qu'il les contacte. Genre son propos serait irréfutable alors qu'il ne dit rien de serieux et qu'il est même limité dans son argumentation sachant qu'il ne traite à aucun moment de l'oeuvre de Guénon. C'est marrant ces gens quand même... Merci pour les conseils de lecture, je vais relire tout ça. Au plaisir de vous lire dans un nouvel article sur l'oeuvre de Guénon.

      Supprimer
    2. Oui, les motifs derrière ça ne sont pas très clairs. Merci à vous, au plaisir.

      Supprimer