dimanche 11 août 2013

Abdul Hâdi - Recueil posthume : écrits pour La Gnose

Pdf au format texte :
Lien de téléchargement.




8 commentaires:

  1. Merci pour le travail monumental que vous accomplissez! Ici au Sénégal où l'œuvre de guenon nous est inaccessible ( version papier), vous êtes devenu notre "boussole infaillible et cuirasse impénétrable" quant à la reproduction fidèle des écrits de guenon malgré toutes les persécutions que vous subissez de toutes parts ( droits d'auteur). Nous prions pour vous!.....
    Et ce recueil de Abdul hadi est indispensable. Je trouve qu'il est le seul dont peut peut trouver clairement l'influence chez guenon, sur la sentimentalité, sur l'illusion de la vie ordinaire et certaines terminologies.... Même si le terme influence est inapproprié tant tout ce qui relève de la filiation spirituelle ou de silsila est tellement plus puissant et mystérieux au sens de 'ineffable que toute sorte d'hérédité individuel

    RépondreSupprimer
  2. Merci beaucoup à vous, par contre le travail fait ici n'est pas infaillible, surtout n'hésitez pas à signaler les éventuelles fautes si vous en voyez.

    Je trouve aussi ce recueil très intéressant, on retrouve en effet des ressemblances avec Guénon, et c'est le cas aussi entre Guénon et le Matgioi de l'époque de la Gnose (le côté exclusiviste mis à part pour ce dernier).

    RépondreSupprimer
  3. Nous y manquerons pas. Si éventuelles corrections il y,a!
    J'aimerai votre avis sur un auteur: Charles André Gilis. J'ai lu dans un vos commentaires sur cet auteur qu'il mélangeait religion et initiation notamment sur l'islam. Comme vous devez le savez ici, au Sénégal où nous résidons notre initiation se déroule dans la tradition islamique qui est plus proche et la spiritualité y est féconde...Au passage c'est guenon qui nous a réveillé d'un sommeil profond alors que la vérité se déroulait sous nos yeux- tout cela à cause d'une éducation profane et d'une occidentalisation que guenon a si bien dénoncé à travers les "orientaux occidentalisés".
    Nous sommes très contents ici d'avoir des lecteurs de guénon avec qui échanger. Même si la discussion à beaucoup pris le pas sur l'essentiel dans les cercles guénoniens.

    RépondreSupprimer
  4. Vous faites allusion aux commentaires de cet article ?
    http://oeuvre-de-rene-guenon.blogspot.fr/2012/06/tentative-de-recuperation-politique-de.html

    Pour développer un peu plus mon avis : il y a de multiples façons légitimes d'exprimer la vérité, qui est en elle-même rigoureusement inexprimable, et à laquelle les êtres s'élèvent en prenant appui sur les expressions formelles qui leur sont les plus adaptées. Gilis prétend que la forme islamique est la seule valable, alors qu'il y a d'autres formes traditionnelles légitimes dans le monde actuel (et si elles y sont vivantes c'est qu'elles y ont leur raison d'être), c'est confondre le symbole avec ce qu'il représente, et c'est tenter d'enfermer la vérité dans la forme (ou vu dans l'autre sens, tenter d'y enfermer les êtres en voie de réalisation). Cela pourrait être compréhensible de la part d'un exotériste exclusif qui parle pour son domaine de juridiction particulier, mais ce n'est pas ce qu'il prétend être.

    Oui je suis d'accord, il est bon d'échanger, pas de polémiquer.

    RépondreSupprimer
  5. Oui c'est bien de ces commentaires qu'il s'agit. Vous êtes bien méthodique on dirait.je comprends votre point de vue sur gilis. Je pense que le fait se concentrer sur une forme traditionnelle précise pour ce qui concerne là réalisation peut créer chez certains un exclusivisme qui est bénéfique au niveau de la concentration et du dépassement des limites du mental mais a des effets assez fâcheux quand on le met sur le terrain d'une certaine vulgarisation. Et je crois en plus que le l'histoire du centre suprême a beaucoup détourné certains de l'essentiel

    RépondreSupprimer
  6. Se concentrer sur une forme traditionnelle précise pour la réalisation est tout à fait légitime, mais concernant l'exclusivisme je pense que c'est un signe que les limites du mental, qui sont encore formelles, ne sont pas dépassées.

    Oui il n'est pas rare que des gens qui parlent de l’œuvre de Guénon tentent de la rapetisser pour arriver à la faire tenir dans les bornes étroites de leur compréhension, et que dans ce but vain ils veuillent à tout prix faire accepter leur interprétation particulière comme son explication absolue et incontournable.

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour monsieur,

    Auriez-vous l'amabilité de me renseigner à propos du "Projet d'explication des termes techniques des différentes doctrines traditionnelles" dans la revue "La gnose" en m'indiquant si il eut eu une suite comme indiqué dans l'article ?

    Je vous remercie par avance,

    Bien à vous.

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour monsieur,

    A ma connaissance il n'y a pas eu de suite à ce projet, je ne sais pas pourquoi (pourtant l'arrêt de la revue n'a eu lieu qu'après le numéro de février 1912, plus d'un an plus tard).

    Merci à vous, bien à vous.

    RépondreSupprimer